mercredi 23 juillet 2014

Gaza : la commissaire de l'ONU aux droits de l'homme évoque de possibles crimes de guerre

« Forte possibilité » de crimes de guerre. Navi Pillay, haute-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, a profité d'une réunion extraordinaire pour affirmer qu'il y avait une « forte possibilité que le droit international et humanitaire a été violé » lors des bombardement israéliens et les tirs de roquette depuis la bande de Gaza, « d'une façon telle qu'ils pourraient constituer des crimes de guerre ». « Chacun de ces incidents doit faire l'objet d'une enquête rigoureuse et indépendante », a-t-elle souligné.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire