lundi 21 juillet 2014

Le côté obscur de la reprise économique miraculeuse de l'Islande

Il y a 6 ans, le cas de l'Islande illustrait à merveille la frénésie de crédit qui s’était emparée de la plupart des pays occidentaux. Lorsque l’économie du pays s’est complètement effondrée, au moment de la crise financière de 2008, et que les trois plus grandes banques du pays on fait faillite, on a découvert qu’elles s’étaient endettées de 85 milliards de dollars, soit près de 10 fois la valeur du PIB islandais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire