mardi 22 juillet 2014

PROPAGANDE – Et si le palais de Westminster était frappé par les roquettes du Hamas ?

Comme à chaque fois lorsque le Proche-Orient s'embrase, la propagande se porte bien. Et les réseaux sociaux constituent désormais l'agora sur laquelle celle-ci s'exprime sans limite. Depuis le début du conflit, l'armée israélienne a montré qu'elle maîtrisait à la perfection ces nouveaux outils de communication, où elle rend compte de son action tout en la justifiant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire