mardi 5 août 2014

Austérité à venir : "L'agence Moody's sceptique sur le budget de la France" & "Quand Manuel Valls prépare les Français à une rentrée difficile..."


Moody's estime que 60% des économies annoncées pour 2015-2017 ne sont toujours pas identifiées. D'autre part, l'agence a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la France, à 0,6 % en 2014 et 1,3 % en 2015. 

Depuis deux semaines, François Hollande et Manuel Valls préparent les esprits à une croissance et des finances publiques dégradées. Lundi soir, l'agence de notation financière Moody's a justifié ce récent pessimisme de l'exécutif. La France est susceptible de manquer ses objectifs budgétaires en 2014 et 2015, conclut le rapport de l'agence. Explication: d'une part, Moody's estime que 60 % des économies annoncées pour 2015-2017 ne sont toujours pas identifiées, d'autre part, l'agence a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la France, à 0,6 % en 2014 et 1,3 % en 2015 contre 1 % et 1,5 % respectivement, prévus auparavant.


Lire la suite sur Lefigaro.fr

Alors que les indicateurs sont au rouge, le Premier ministre a reconnu que "la rentrée se fera dans une conjoncture difficile". "Il ne faut rien cacher, le ministre des Finances (Michel Sapin, ndlr) fera le point à la mi-août sur la situation économique", a précisé Manuel Valls, à l'issue d'un séminaire qui s'est tenu à l'Elysée.

Croissance nulle au 1er trimestre

Depuis le début de l'année, l'activité peine à redémarrer en France. Au premier trimestre, la croissance a été nulle. Sur la période avril-juin, la Banque de France table sur un PIB à +0,2%, alors que l'INSEE qui publiera sa première estimation le 14 août prochain,escompte une croissance de +0,3%. Pour 2014, le gouvernement vise pourtant une expansion de 1%. Une prévision jugée optimiste par le Haut Conseil des finances publiques (HCFP)  ainsi que par la Commission européenne ou encore l'institut national de la statistique qui table sur un PIB à +0,7%.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire