dimanche 3 août 2014

Livre : Karl Marx - La question juive (1843)



Quand Marx écrit Sur la Question juive, en 1843, il a vingt-cinq ans. Son article, réponse fulgurante au livre de Bruno Bauer sur le sujet, s'inscrit dans le débat en cours sur l'émancipation des juifs dans " l'Etat chrétien ". Mais pour Marx, c'est l'occasion d'élargir ce débat : de quelle émancipation parle-t-on ? C'est la distinction célèbre qui apparaît alors, entre l'émancipation limitée aux droits politiques et l'" émancipation humaine ". Et la question juive n'est qu'un révélateur du dédoublement entre l'homme et le citoyen. L'article de Marx a suscité bien des polémiques : pièce à conviction d'un procès absurde et anachronique pour " antisémitisme ", manuel de l'" apprenti dictateur ". Alors que pour Marx, le peuple juif s'est maintenu " dans et par l'histoire ", ces derniers renvoient l'existence juive à l'irréductible singularité du peuple élu. Alors que Marx veut " transformer les questions théologiques en questions profanes ", des intellectuels juifs (Jean-Claude Milner, Bernard-Henry Lévy, Alain Finkielkraut) transforment une question sociale et historique en question théologique. Signe inquiétant de temps obscurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire