samedi 30 août 2014

Livre : Alain Soral - Vers la feminisation (2007)



Quatrième de couverture :

" La femme est l'avenir de l'homme. " Cette sentence devenue célèbre résume à elle seule le credo de l'époque, son idéologie. Que le poète qui l'a prononcée ait vécu en stalinien et fini pédé devrait pourtant inciter à la prudence, voire à la réflexion. A moins que le but de ce slogan, devenu " demain sera féminin " dans un catalogue de vente par correspondance, soit justement de couper court à toute réflexion sérieuse ; d'exiger de nous, hommes de bonne -volonté qui voulions continuer à réfléchir, que nous nous en remettions à la fameuse intuition et autre sensibilité féminine quant à notre avenir... 

En s'appuyant sur les trois stuctures, dont l'articulation constitue la totalité de l'être, à savoir : le corps (ses fonctions), l'oedipe (ses représentations) et l'histoire (ses réalisations), Alain Soral démontre que c'est, au contraire, parce que la femme est plutôt l'être du désintérêt politique (littéralement un homme sans vison collective d'avenir) que l'oligarchie a choisit d'en faire le relais privilégié de son pouvoir (au commentaire journalistique comme à l'exécution de gestion). La féminisation des esprits complétant, en quelque sorte, la " maastrichtisation " des institutions afin de réduire, jusque dans les consciences, l'aspiration du peuple au pouvoir citoyen. 

En proférant cette thèse radicale, médiatiquernent marginale mais ressentie par une part grandissante de la population, vers la féminisation ? veut poser les bases d'un débat sérieux à propos d'une manipulation antidémocratique (notamment la parité) dont la majorité des femmes, ouvrières et employées, sont aussi le jouet ; niais aussi aider l'honnête homme à se défendre contre l'arrogance et la bêtise des élites en place dans les dîners en ville !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire