mercredi 6 août 2014

Quand Joe Biden et John Kerry font une leçon de démocratie aux présidents à vie africains


Les dirigeants africains, qui participaient depuis lundi au sommet USA/Afrique ont dû regretter leur déplacement dans la capitale fédérale américaine. Et pour cause, ils ont eu droit à une véritable leçon de démocratie de la part du vice-président Joe Biden et du secrétaire d’Etat, John Kerry. 

Respect de l’alternance politique 

Ces deux responsables américains ont évoqué à l’ouverture des travaux lundi, la lutte contre la corruption, la protection de la liberté de la presse, mais surtout le respect de l’alternance politique. Si Joe Biden a préféré circonscrire son propos au « cancer de la corruption », en invitant la cinquantaine de dirigeants africains à mener une lutte contre ce phénomène, le secrétaire d’Etat a mis carrément les pieds dans le plat en évoquant le sujet qui fâche : l’alternance au pouvoir en citant l’exemple de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela, qui a quitté volontairement le pouvoir au terme d’un seul mandat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire